Omni calculator
Dernière mise à jour:

Calculateur de point de rosée

Sommaire

Définition du point de rosée : qu'est-ce que le point de rosée ?Qu'est-ce que l'humidité relative ?Comment calculer le point de rosée et l'humidité relative ?Point de rosée et humidité : la différence entre le point de rosée et l'humiditéLa rosée du matinConditions favorables à la formation de la roséeQuelle est la température confortable du point de rosée ?Applications relatives au point de roséeFaits intéressants sur la roséeFAQ

Ce calculateur de point de rosée peut être utilisé pour explorer la relation entre le point de rosée, la température et l'humidité relative, sans avoir besoin d'un diagramme de point de rosée. Si vous vous êtes déjà demandé ce qu'est le point de rosée ou comment calculer l'humidité relative dans certaines conditions, ce calculateur est fait pour vous ! N'hésitez pas non plus à consulter notre calculateur de refroidissement éolien 🇺🇸 ou notre calculateur d'indice chaleur 🇺🇸 si vous vous intéressez à l'influence de la météo sur la température.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la formation de la rosée, la température confortable du point de rosée et l'humidité relative.

Définition du point de rosée : qu'est-ce que le point de rosée ?

Le nom peut être un peu trompeur : le point de rosée n'a, en fait, rien à voir avec la géométrie. Il s'agit simplement de la température la plus élevée possible à laquelle la vapeur d'eau peut se condenser pour former la rosée. Par exemple, si l'humidité relative de votre pièce est élevée, vous pouvez observer la formation de la rosée sur la surface d'une fenêtre. Ce phénomène se produit parce que la température à proximité de la fenêtre est tombée en dessous du point de rosée. Si vous y réfléchissez bien, vous trouverez également un exemple de ce phénomène dans le film « Titanic ».

Voici une courte définition du point de rosée !

  • Le point de rosée est la température à laquelle la vapeur d'eau commence à se condenser en eau.

Et voici une autre définition un peu plus complexe !

  • Le point de rosée est la température à laquelle l'air ou le gaz doit être refroidi pour que la vapeur d'eau se condense en rosée (ou en givre, si la température est inférieure au point de gel de l'eau).

Qu'est-ce que l'humidité relative ?

L'humidité relative est exprimée en pourcentage. C'est le rapport entre l'humidité absolue actuelle et l'humidité absolue maximale possible pour la température actuelle. En d'autres termes, c'est la quantité d'humidité dans l'air par rapport à ce que l'air peut « contenir » au maximum à cette température :

  • humidité relative = 100 % × humidité absolue actuelle / humidité absolue maximale

Ou, exprimé différemment, l'humidité relative est le rapport entre la pression de vapeur d'eau Pe et la pression de vapeur d'eau à saturation Pes à température donnée :

  • humidité relative = 100 % × Pe / Pes

Pour comprendre cette définition, vous devez également connaître la signification de l'humidité absolue. Il s'agit simplement de la teneur en eau de l'air, exprimée en grammes par mètre cube :

humidité absolue = m / V

où :
m – la masse de vapeur d'eau
V – le volume du mélange d'air et de vapeur d'eau

Pour un air saturé à 30 °C, l'humidité absolue de l'atmosphère varie de ~0 à 30 grammes par mètre cube.

Avez-vous remarqué que les formules ne prennent pas en compte la température ?

Comment calculer le point de rosée et l'humidité relative ?

De nombreuses équations décrivant la relation entre le point de rosée et l'humidité relative ont été créées. Aucune d'entre elles n'est cependant parfaite. Ce calculateur de point de rosée utilise la formule de Magnus-Tetens (basée sur l'article de Mark G. Lawrence de 2005) qui nous permet d'obtenir des résultats précis (avec une incertitude de 0,35 °C) pour des températures allant de -40 °C à 50 °C.

Le point de rosée est calculé selon la formule suivante :

Ts = (b × α(T,RH)) / (a - α(T,HR))

où :

  • Ts – le point de rosée (en degrés Celsius)
  • T – la température (en degrés Celsius)
  • HR – l'humidité relative de l'air (en pourcentage)
  • a et b– les coefficients de Magnus

Comme recommandé par Alduchov et Eskridge, la valeur de ces coefficients est la suivante : a = 17,625 °C et b = 243,04 °C

  • α(T,HR) = ln(HR/100) + aT/(b+T)

Si vous souhaitez calculer l'humidité relative, vous devez connaître le point de rosée et la température pour utiliser l'équation déduite de la formule ci-dessus. Ou bien, tapez simplement les valeurs dans notre calculateur de point de rosée (vous pouvez également utiliser le calculateur d'humidité relative). Le résultat apparaît en un rien de temps !

Point de rosée et humidité : la différence entre le point de rosée et l'humidité

Maintenant que vous connaissez les formules du point de rosée et de l'humidité, vous vous demandez peut-être quelle est la différence entre ces deux termes.

Le point de rosée est une mesure précise de la teneur en humidité de l'air. Plus le point de rosée est élevé, plus l'air est humide. Si vous voulez savoir s'il est confortable ou non de faire un jogging matinal ou de partir en randonnée le week-end, tenez-vous en à cette mesure.

L'humidité relative est une valeur plus confuse, car elle dépend de la température et de la pression du système en question.

Le point de rosée et l'humidité relative ne sont pas identiques, mais ils sont étroitement liés : plus l'humidité relative est élevée, plus le point de rosée est proche de la température actuelle de l'air. Dans un cas particulier, lorsque l'air est saturé d'eau au maximum (l'humidité relative est de 100 %), le point de rosée est égal à la température actuelle.

Pour mieux comprendre la différence entre le point de rosée et l'humidité, examinons cet exemple.

  • Imaginez un matin d'automne froid : il fait environ 4,5 °C à l'extérieur. Nos prévisions indiquent que le point de rosée est également de 4,5 °C : l'humidité relative est donc de 100 %.
  • Prenons un autre exemple : l'été est enfin arrivé, nous nous détendons près d'une rivière et la température est de 24 °C. Le point de rosée est d'environ 15,5 °C. En suivant la formule, nous pouvons donc conclure que l'humidité relative est de ~60 %.
  • Et maintenant, une question paradoxale : laquelle de ces deux situations serait la plus humide ? Eh bien, la seconde ! Le point de rosée est la valeur à prendre en compte pour savoir s'il fait sec ou humide à l'extérieur, et non l'humidité relative.

À présent que vous connaissez les bases, vous devriez visiter notre calculateur psychrométrique 🇺🇸, qui vous permet d'analyser en détail les propriétés de l'air humide !

La rosée du matin

Vous avez sans doute remarqué que la rosée se forme généralement pendant la nuit. Nos chaussures deviennent rapidement mouillées lorsque nous marchons sur l'herbe à l'aube, surtout durant les mois d'été. Pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi n'observe-t-on pas la rosée en plein jour ? Et comment se forme la rosée du matin ?

  1. Lorsque le soleil se couche, la température de la surface du sol baisse : le soleil ne brille pas et ne chauffe pas le sol, la surface se refroidit donc par la perte de rayonnement infrarouge.
  2. Les objets ayant une mauvaise conductivité thermique ne conservent pas cette énergie très longtemps : la surface est plus froide que les couches plus profondes du sol.
  3. Si la surface est refroidie à une température inférieure au point de rosée, la vapeur d'eau atmosphérique se condense pour former des gouttelettes ou du givre à la surface.
  4. En outre, du brouillard se forme si la couche d'air adjacente au sol est refroidie jusqu'à la température du point de rosée.
  5. Lorsque le soleil se lève haut, les gouttelettes de rosée s'évaporent dans l'air.

Conditions favorables à la formation de la rosée

Nous pouvons diviser les conditions favorables à la formation de la rosée en deux groupes : les facteurs météorologiques et les caractéristiques structurelles.

  1. Conditions météorologiques favorables :

    • ciel nocturne clair, en particulier après une journée chaude ;
    • peu de vapeur d'eau dans les couches supérieures de l'atmosphère ;
    • humidité élevée dans les couches d'air les plus basses ; et
    • nuit calme, pas de vent fort.
  2. Structures favorables sur lesquelles la rosée se forme tels que des objets :

    • minces et exposés comme les feuilles, les brins d'herbe, les pétales ;
    • avec une faible conductivité thermique, de bons radiateurs ; et
    • bien isolés du sol.

Quelle est la température confortable du point de rosée ?

Un point de rosée élevé peut être une cause d'inconfort. À des températures élevées, notre corps utilise l'évaporation de la sueur pour obtenir un effet rafraîchissant. Ce processus est fortement ralenti si l'air est déjà saturé de vapeur d'eau.

Point de rosée

Niveaux de confort

< 10 °C

Un peu sec pour certains

10-16 °C

Sec et confortable

16-18 °C

De plus en plus collant

18-21 °C

Désagréable, beaucoup d'humidité dans l'air

> 21 °C

Inconfortable, oppressant, voire dangereux au-delà de 24 °C.

Applications relatives au point de rosée

Vous serez peut-être surpris·e, mais le calculateur de point rosée peut être utilisé dans de nombreux domaines. Voici quelques exemples parmi tant d'autres.

  • Météorologie (l'application la plus évidente) : le point de rosée est utilisé pour exprimer la quantité d'humidité dans l'air et pour trouver le rapport de mélange réel qui permet de retracer les propriétés des masses d'air. Consultez le calculateur de rapport de mélange d'air 🇺🇸 pour plus de détails.
  • Aviation : la température du point de rosée est calculée pour évaluer la probabilité d'apparition d'un givre ou d'un brouillard sur le carburateur.
  • Agriculture : pour maintenir une humidité optimale dans une serre et éviter la condensation de l'eau sur les plantes.
  • Technologie : les compteurs de point de rosée sont utilisés dans la production et l'utilisation de divers gaz techniques (par exemple, H2, N2, O2, Ar) et dans les domaines de l'électronique et de l'optique (dépôt en phase vapeur et couches minces).
  • Médecine : par exemple, surveillance du processus de stérilisation.

Faits intéressants sur la rosée

Le saviez-vous ?

Brins d'herbe avec des gouttes de rosée.
  • La quantité maximale théorique de rosée est d'environ 0,8 mm/nuit, mais elle dépasse rarement 0,5 mm.

  • Dans certaines régions arides, comme le désert du Néguev en Israël, la rosée est une source d'eau très importante. Pouvez-vous imaginer cela ? On estime que les plantes du désert tirent ~50 % de leur eau de la rosée.

  • Les gens confondent parfois la rosée avec un autre processus appelé guttation. Si les plantes obtiennent trop d'eau, des gouttelettes se forment à l'extrémité et sur les bords de la feuille. La substance exsudée est riche en sucres et en potassium, ainsi si les gouttes sèchent, la croûte blanche se crée à la surface. Elle peut ressembler à la rosée classique, mais il s'agit d'un phénomène totalement différent, qui se produit généralement pendant la journée.

FAQ

Quel est le point de rosée le plus élevé jamais enregistré ?

Le point de rosée le plus élevé jamais enregistré a été de 35 °C. Cela s'est produit le 8 juillet 2003, à Dhahran, en Arabie saoudite. La température de l'air était de 42 °C et l'humidité relative de 68,5 %. Il aurait été extrêmement dangereux de sortir.

Comment calculer le point de rosée ?

Pour calculer le point de rosée :

  1. Mesurez la température et l'humidité relative de l'air.
  2. Multipliez 17,625 par la température et divisez le résultat par la température plus 243,04.
  3. Prenez le logarithme népérien de l'humidité relative divisé par 100 et ajoutez-le au résultat de l'étape précédente.
  4. Multipliez le résultat de l'étape 3 par 243,04 et divisez-le par 17,625 moins le résultat de l'étape 3.
  5. Votre résultat est le point de rosée !

Comment mesurer le point de rosée ?

Vous ne pouvez pas mesurer le point de rosée directement : il est calculé en utilisant la température de l'air et l'humidité relative. Pour mesurer ces deux valeurs, vous pouvez utiliser un psychromètre à fronde, ou trouver l'information en ligne. Une fois que vous les avez, vous pouvez utiliser la formule du point de rosée pour le calculer.

Que signifie un point de rosée de 21 °C ?

Un point de rosée de 21 °C, signifie que l'atmosphère extérieure risque d'être très inconfortable, car elle sera très humide et vous aurez de la difficulté à transpirer et à réguler votre température corporelle.

Check out 16 similar atmospheric physics calculators ☁️
Absolute humidityAir densityAir pressure at altitude...13 more