Omni calculator
Dernière mise à jour:

Calculateur de terre

Sommaire

De quelle quantité de terre ai-je besoin ?Combien coûte un mètre cube de terre ?Comment estimer la quantité de terre nécessaire pour votre jardin ?Définition : qu'est-ce que le sol ?Les différents types de solsDégradation des sols vs conservation des solsFAQ

Nous avons créé un calculateur de terre pour vous aider à calculer la quantité de terre dont vous avez besoin pour votre jardin. Que vous souhaitiez ajouter de la terre végétale, du compost 🇺🇸, du paillis 🇺🇸 ou du terreau, notre calculateur vous permettra de déterminer la quantité exacte dont vous avez besoin. Dites au revoir aux calculs fastidieux !

Pour les jardiniers curieux et les amoureux des plantes, nous avons préparé des informations sur la terre, son origine, les différents types de sols et leur processus de conservation et de dégradation. Grâce à Omni Calculator, vous allez devenir un cultivateur hors pair.

Image de mains tenant une poignée de terre.

De quelle quantité de terre ai-je besoin ?

C'est une question que se posent souvent les jardiniers en herbe. Pour y répondre, il faut d'abord déterminer le volume de terre nécessaire, comme ceci :

  1. Déterminez la longueur et la largeur de la zone que vous souhaitez recouvrir de terre. Par exemple, nous pouvons supposer une parcelle de longueur L = 14 m et de largeur l = 4 m.
  2. Calculez la superficie en multipliant la longueur par la largeur. Dans notre cas, S = 14 × 4 = 56 m². Vous pouvez également saisir la superficie directement dans notre calculateur si vous choisissez une forme plus sophistiquée.
  3. Décidez de la profondeur, c'est-à-dire de l'épaisseur de la couche de terre. Disons qu'elle est de p = 0,5 m.
  4. Multipliez la superficie et l'épaisseur de la couche de terre pour obtenir son volume :
    56 × 0,5 = 28 m³
  5. Le volume de terre nécessaire est égal à cette valeur. Notre calculateur de terre vous donnera ce même résultat.

Si vous souhaitez utiliser un autre matériau que de la terre végétale, utilisez notre calculateur de sable ou notre calculateur de gravier, créés à cet effet.

Combien coûte un mètre cube de terre ?

Tout d'abord, nous avons besoin du poids. Pour calculer le poids d'un mètre cube de terre, il faut multiplier le volume par la masse volumique. Il suffit de saisir la masse volumique de la terre dans notre calculateur et ce dernier fait tout à votre place. Vous pouvez trouver la masse volumique de votre terre sur l'emballage ou utiliser notre calculateur Omni de masse volumique.

Une fois que vous connaissez le poids de la terre dont vous avez besoin, vous pouvez aussi calculer son coût grâce à notre calculateur. Il vous suffit d'entrer le prix de la terre (par unité de masse, comme la tonne, ou par unité de volume, par exemple le mètre cube). Le calculateur affichera alors le coût total de la terre dont vous avez besoin.

Comment estimer la quantité de terre nécessaire pour votre jardin ?

Vous venez de construire votre belle et grande maison et vous souhaitez l'entourer d'une pelouse et d'une allée pavée. Pour calculer la quantité nécessaire de sable afin de paver votre allée, rendez-vous sur notre calculateur de sable pour pavé. Il serait dommage d'en acheter trop ou pas assez et de devoir retourner au magasin.

Passons maintenant à la pelouse. Pour calculer la quantité de terre nécessaire, vous ne pouvez pas simplement saisir la largeur et la longueur de la superficie à couvrir, car vous avez décidé d'y mettre une piscine. Mais alors comment faire ?

Plan d'un terrain de maison ordinaire.
  1. Tout d'abord, nous devons diviser la pelouse en quatre rectangles : 1, 2, 3 et 4.

  2. Maintenant, nous devons mesurer la largeur et la longueur de chaque secteur.

    • Le secteur 1 a une largeur de 2 m et une longueur de 25 m.
    • Le secteur 2 a une largeur de 3 m et une longueur de 2 m.
    • Le secteur 3 a une largeur de 3 m et une longueur de 10 m.
    • Le secteur 4 a une largeur de 2,7 m et une longueur de 25 m.
  3. Calculons la superficie de chaque rectangle.

    • Secteur 1 : La superficie est égale à 2 m multipliés par 25 m, ce qui donne 50 m².
    • Secteur 2 : La superficie est égale à 3 m multipliés par 2 m, ce qui donne 6 m².
    • Secteur 3 : La superficie est égale à 3 m multipliés par 10 m, ce qui donne 30 m².
    • Secteur 4 : La superficie est égale à 2,7 m multipliés par 25 m, ce qui donne 67,5 m².
  4. Il faut additionner ces quatre superficies différentes pour obtenir la superficie totale du jardin :

    50 m² + 6 m² + 30 m² + 67,5 m² = 15,5 m²

    Si vous le souhaitez, vous pouvez même retourner directement au point numéro 3 du paragraphe sur la quantité de terre nécessaire. Les instructions sont très similaires à celles qui suivent.

  5. Il est temps de choisir l'épaisseur (profondeur) souhaitée de terre végétale. Nous voulons créer suffisamment d'espace pour que les racines de l'herbe puissent pousser librement et retenir l'humidité. En effet, une couche plus épaisse de terre végétale sera capable d'absorber plus d'eau et de la conserver plus longtemps.

  6. Vous pouvez calculer le volume de terre nécessaire en multipliant la superficie de la pelouse par l'épaisseur de terre souhaitée.

    153,5 m² × 0,6 m = 92,1 m³

  7. La dernière chose à faire est d'évaluer le poids estimé de la quantité de terre nécessaire et son coût. Connaître le poids de la cargaison peut s'avérer utile lors du transport de la terre. Il serait bon de savoir que votre camionnette ou votre remorque supportera le poids de votre achat. Comme nous l'avons déjà mentionné, vous devriez trouver la masse volumique de la terre sur son emballage. Il suffit de la multiplier par le volume de votre couche de terre végétale.

  8. Et le prix dans tout cela ? Le prix de la terre végétale est important à considérer. Vous devez pouvoir vous permettre cette dépense. Si vous ne pouvez pas, une solution serait de réduire l'épaisseur de la couche de terre végétale. Pour calculer le prix total, vous pouvez utiliser notre calculateur de terre. Il vous suffit de saisir le volume de terre que vous souhaitez acheter ou son poids. Vous pouvez ensuite choisir l'unité de mesure que vous préférez (mètre cube ou tonne).

Votre nouvelle pelouse est prête ! Il ne vous reste plus qu'à profiter de votre piscine et à inviter vos amis à un barbecue.

Définition : qu'est-ce que le sol ?

Dans la plupart des cas, les termes « sol » et « terre » peuvent être utilisés l'un pour l'autre. Cependant, le sol est parfois considéré comme un concept plus vaste, tandis que la terre désigne les éléments qui le constituent.

Mais que vous parliez du sol ou de la terre, vous êtes-vous déjà demandé sur quoi vous marchez ? Est-ce que cela a toujours été là ? La réponse est non. Le sol est un mélange complexe qui se forme au fil du temps par l'interaction de nombreux facteurs, notamment les matières organiques, les liquides, les gaz, les minéraux et les organismes vivants.

Le sol commence généralement par un matériau parent, tel que le quartz, la calcite ou le feldspath. Ce matériau subit l'altération, un processus de désintégration qui peut être causé par des facteurs physiques, chimiques ou biologiques.

  • Facteurs physiques : changements de température, alternances entre des cycles pluvieux et de sécheresse, et déplacement de matériaux par le vent, l'eau ou la gravité
  • Facteurs chimiques : processus de dissolution, d'hydrolyse, d'oxydation et bien d'autres encore
  • Facteurs biologiques : l'activité des bactéries, champignons, vers de terre et même humaine

L'altération du sol fait que le matériau d'origine se désintègre au fil du temps en morceaux de plus en plus petits. C'est ainsi que se forment le sable, le limon et l'argile (les principaux composants du sol).

Les différents types de sols

Pour les non-pédologues (spécialistes des sols) parmi vous, on dira qu'il y a six types de sol différents :

  1. Sol sablonneux : Il fait poussiéreux dans la main. Le sol sableux sèche très vite par temps ensoleillé, car il ne retient pas l'eau correctement. L'eau qui s'échappe emporte de nombreux minéraux, vous devez donc appliquer des amendements ou du paillis pour offrir à vos plantes des conditions de croissance satisfaisantes.
  2. Sol argileux : Il est collant et élastique, un peu comme de la pâte à modeler. L'eau n'y pénètre pas très bien, car il n'y a pas beaucoup d'espaces d'air vides dans la structure de la terre argileuse. Il est riche en minéraux, de sorte que vos plantes devraient se développer librement si vous maintenez un drainage suffisant.
  3. Sol limoneux : Ce type de sol est idéal puisqu'il est très riche en minéraux et possède d'excellentes propriétés de rétention de l'humidité.
  4. Sol tourbeux : Il donne une sensation un peu spongieuse. Ce type de sol se caractérise par d'excellentes capacités de rétention d'eau, mais aussi par une composition pauvre en minéraux. Vous devez le mélanger à des sources de matières organiques riches et veiller à son niveau de pH (consultez la section suivante : Dégradation des sols vs conservation des sols).
  5. Sol calcaire : Il est constitué de nombreuses particules plus volumineuses comme des cailloux et des pierres. Il est alcalin, ce qui signifie que son pH est élevé. Pour cette raison, vous devez utiliser un engrais acide pour assurer la meilleure croissance possible de vos plantes.
  6. Sol loameux : C'est le meilleur type de sol dont un jardinier puisse rêver ! Il est très riche en ingrédients, retient très bien l'eau et sa structure assure un bon drainage. Ces propriétés parfaites sont dues à une composition équilibrée de sable, d'argile et de limon.

Dégradation des sols vs conservation des sols

La dégradation des sols est le processus le plus redouté par les agriculteurs et les jardiniers. La dégradation des sols est un problème majeur qui menace la production alimentaire et l'environnement. Elle se produit lorsque les sols perdent leur capacité à soutenir la croissance des plantes. Il existe plusieurs causes de la dégradation des sols.

  • L'acidification des sols : Le pH du sol baisse trop et devient trop acide pour la croissance des plantes.
  • La salinisation des sols : L'accumulation excessive de sel inhibe également la croissance des plantes.
  • La contamination des sols : Le sol est exposé à des déchets produits par l'homme ou à d'autres matières toxiques. Les micro-organismes vivant dans le sol peuvent assimiler les déchets dans une certaine mesure, mais parfois, c'est tout simplement trop…
  • La désertification : Les terres fertiles deviennent arides et inhospitalières aux plantes.
  • L'érosion : Les forces physiques telles que l'eau, le vent ou une baisse de température provoquent l'altération du sol (voir la section Définition : qu'est-ce que le sol ?). La terre est alors emportée loin de son lieu d'origine : par exemple, le vent d'autan qui transporte des grains de sables.

Pour éviter la dégradation du sol et le maintenir en bon état, vous devez prendre soin du sol de votre jardin, de votre terrain ou de votre champ tout autant que de vos plantes ou de votre gazon. Le maintien de la qualité de votre sol s'appelle la conservation du sol

Si votre sol est trop alcalin, vous pouvez utiliser du soufre ou du sulfate d'aluminium pour le rendre plus acide. À l'inverse, si votre sol est trop acide, appliquez de la chaux broyée. Elle équilibrera le pH de la terre de votre jardin en la rendant plus alcaline. Veillez à ce que votre sol dispose de suffisamment d'eau. Vous pouvez utiliser certains systèmes d'irrigation pour vous assurer que le sol de votre jardin est régulièrement approvisionné en eau.

Vérifiez que votre sol contient suffisamment d'azote, de phosphore et de potassium, qui sont essentiels à la croissance des plantes. En cas de carence en nutriments, utilisez des engrais ou du paillis pour l'enrichir. Enfin, pour conserver le sol est de le protéger des forces physiques, vous pouvez entourer votre cour d'arbres et de buissons qui empêcheront le vent de souffler.

FAQ

Comment calculer le poids volumique de la terre ?

Pour déterminer le poids volumique de la terre :

  1. Trouvez le poids de la quantité totale de terre.
  2. Divisez-le par le volume total de terre.
  3. Vous obtiendrez ainsi le poids volumique. N'hésitez pas à utiliser les unités de poids et de volume de votre choix.

Comment calculer le volume de terre pour des bacs ?

Pour connaître le volume de terre nécessaire pour vos bacs :

  1. Mesurez la largeur, la longueur et la profondeur de vos bacs.
  2. Multipliez la largeur, la longueur et la profondeur.
  3. Le chiffre obtenu correspondra au volume de terre dont vous aurez besoin pour remplir vos bacs.

Combien faut-il de sacs de terre végétale pour remplir un mètre cube ?

14 sacs de 25 L, 8 sacs de 50 L, et 4 sacs de 100 L. Un sac de 25 L équivaut à 0,071 m³. Ainsi, pour remplir un mètre cube, il faut 1 / 0,071 = 14 sacs de terre de 25 litres. Un sac de 50 L équivaut à 0,142 m³ : 1 / 0,142 = 7,04 sacs de 50 L. Et un sac de 100 L équivaut à 0,283 m³ : 1 / 0,283 = 3,54 sacs de 100 L.

Quelle superficie recouvre une tonne de terre végétale ?

La réponse dépend de la masse volumique de la terre végétale et de sa contenance en eau. Si l'on considère que la masse volumique est de 1 602 kg/m³ (100 lb/ft³) et que vous voulez que la terre végétale ait une profondeur de 25 cm (10 pouces), une tonne couvrira une superficie de 2,2 m² (24 pieds cubes).

De quelle quantité de terre avez-vous besoin ?

Combien la terre vous coûtera-t-elle ?

Check out 19 similar gardening and crops calculators 🌼🌾
Acres per hourBulb spacingCO₂ grow room...16 more