Omni Calculator logo

Calculateur d'échiquier de Punnett

Created by Łucja Zaborowska, MD, PhD candidate
Reviewed by Bogna Szyk and Jack Bowater
Translated by Claudia Herambourg and Ewa Lis
Last updated: Feb 28, 2024


Comment fonctionne l'hérédité des caractères ? Le calculateur d'échiquier de Punnett – aussi appelé carré ou grille de Punnett – vous permet de répondre à cette question et bien d'autres encore. Il est très utile si vous voulez calculer le rapport génotypique, le rapport phénotypique, ou si vous cherchez un tableau simple et prêt à l'emploi des caractères dominants et récessifs. En effet, un échiquier de Punnett est un tableau de croisement. De plus, en utilisant notre outil pour créer des échiquiers de Punnet de toute pièce, vous pourrez calculer la probabilité d'hériter d'une maladie génétique rare et récessive.

Peut-être recherchez-vous un calculateur de croisement dihybride 🇺🇸 plus avancé (avec 2 caractères et 4 allèles), ou un calculateur de croisement trihybride 🇺🇸 extrême et gigantesque (un échiquier de Punnett à trois caractères) ?

Ce générateur d'échiquier de Punnett vous apprendra les bases de la génétique, et vous guidera, étape par étape, dans la création de votre propre tableau génétique. Alors, poursuivez votre lecture !

Comment réaliser un échiquier de Punnett ? – exemples

Il est extrêmement facile de créer un simple tableau génétique pour un seul caractère ! Vous devez vous rappeler que tous les gènes ne peuvent pas être utilisés pour créer un échiquier de Punnett. Voici une courte liste de règles à suivre !

  • Les caractères donnés doivent être hérités indépendamment les uns des autres (leurs gènes ne peuvent pas être situés à proximité les uns des autres dans le matériel génétique).
  • Les facteurs externes ne peuvent pas influencer l'hérédité d'un gène.
  • Un caractère donné doit être défini uniquement par les allèles que nous allons utiliser dans le carré génétique.

✅ L'hérédité du groupe sanguin est un bon exemple d'un caractère parfait à utiliser dans le calculateur d'échiquier de Punnett.

❌ La taille d'un enfant ne peut pas être prédite à l'aide de la méthode de l'échiquier de Punnett – il y a trop de variables et de gènes qui affectent ce caractère.

Les caractéristiques sont transmises par les gènes qui sont les banques de données des cellules. Chaque gène possède deux versions, appelées allèles. Nous utilisons des lettres majuscules pour les allèles dominants (A) et des lettres minuscules pour les allèles récessifs (a). Un allèle est dominant, car le caractère qu'il porte sera toujours visible. Les caractéristiques d'un allèle récessif ne seront visibles qu'en l'absence d'allèles dominants.

Si vous connaissez déjà votre groupe sanguin… pourquoi ne pas vérifier à qui vous pourriez éventuellement donner votre sang ? 🩸 Essayez notre Calculateur de dons de sang 🇺🇸.

Le calculateur d'échiquier de Punnett en pratique

Supposons que nous ayons besoin de connaître la probabilité que le bébé de nos patients hérite d'une maladie génétique appelée la mucoviscidose.

  1. Trouvez le mode de transmission.

Autosomique récessif. (L'hérédité autosomique signifie que les gènes décrits sont situés sur les chromosomes normaux [1-22], et non sur les chromosomes sexuels [X,Y])

  1. Étudiez la génétique des parents.

Les deux familles comptent des enfants atteints de mucoviscidose. Les deux parents sont en bonne santé, mais ils peuvent quand même être porteurs puisque la maladie se transmet de manière autosomique récessive.

  1. Remplissez le tableau ! Nous avons besoin de deux grilles de Punnett pour ce cas particulier.
  • A – En bonne santé, allèle dominant
  • a – Allèle récessif de la mucoviscidose

Première situation : les deux parents sont porteurs.

♂️\♀️

A

a

A

AA

Aa

a

Aa

aa

Il y a 25 % de chances (1/4) de donner naissance à un enfant atteint de la mucoviscidose.
En moyenne, 75 % des enfants nés de ces parents seront en bonne santé : parmi eux, 2/3 seront porteurs et 1/3 n'héritera d'aucun allèle de la mucoviscidose.
(Si pour vous les pourcentages sont une notion un peu vague, essayez le calculateur Omni de pourcentage.)

Deuxième situation : un seul des parents est porteur.

♂️\♀️

A

a

A

AA

Aa

A

AA

Aa

Dans cette situation, 100 % des bébés naîtront en bonne santé. 50 % d'entre eux hériteront d'un allèle défectueux, ce qui en fera des porteurs.

Allez-y, amusez-vous avec notre calculateur des carrés de Punnett et essayez toutes les combinaisons possibles !

Rapport génotypique et rapport phénotypique

Le phénotype décrit l'apparence, c'est-à-dire ce qui est visible. Le génotype décrit les propriétés génétiques cachées d'un caractère.
Quelle est la différence ? En quoi cela est-il important ?
Examinons le tableau génétique ci-dessous.

♂️\♀️

A

a

A

AA

Aa

A

AA

Aa

Calculons maintenant les rapports génotypiques et phénotypiques :

Résultat

Génotype

Phénotype

AA

AA

A

Aa

Aa

A

aa

aa

a

Rapport génotypique

  • AA : Aa : aa = 1 : 2 : 1

Rapport phénotypique :

  • A : a = 3 : 1

L'allèle a étant récessif, lorsqu'il apparaît avec un allèle dominant, le caractère qu'il porte n'est pas visible, mais l'allèle est toujours là, prêt à être potentiellement hérité dans le futur.

Allèles autosomiques : homozygotes ou hétérozygotes ?

Voici quelques définitions de base qui peuvent s'avérer cruciales pour l'utilisation correcte du calculateur génétique :

  • Homozygote dominant – Lorsqu'un ensemble d'allèles d'un gène décrit un caractère particulier. Nous pouvons utiliser ce concept lorsque les deux allèles sont dominants (AA).

  • Homozygote récessif – Nous l'utilisons lorsque les deux allèles décrits sont récessifs (aa).

  • Hétérozygote – Nous l'utilisons lorsqu'un allèle est récessif (a) et l'autre dominant (A).

L'hérédité mendélienne

Les règles de base de la génétique ont été créées par Gregor Mendel en 1865, grâce à de simples expériences menées sur des petits pois. À cette époque, l'humanité ne disposait ni de microscopes, ni de technologies scientifiques complexes, ni de la moindre notion de gènes. Avec des expériences simples et des observations perspicaces, il a pu tirer des conclusions qui sont encore utiles aujourd'hui – il n'est pas étonnant qu'on l'appelle le père de la génétique. Voici ses conclusions :

  1. Les caractères sont unitaires (couleur rouge vs couleur jaune).
  2. Il existe deux versions de chaque gène (nous les appelons aujourd'hui allèles).
  3. Il existe des types d'allèles qui sont supérieurs aux autres (allèles dominants).
  4. Les allèles sont répartis de manière aléatoire.
  5. Les chances d'hériter de l'un ou l'autre allèle sont égales.
  6. Les gènes sont hérités de manière indépendante.

Quelques siècles plus tard, nous pouvons affirmer avec certitude que Mendel n'avait pas tout à fait raison – certains gènes sont hérités ensemble, en raison de leur proximité sur le chromosome. De plus, certains gènes sont codominants : deux allèles dominants différents peuvent coexister et être visibles en même temps dans le phénotype. L'hérédité des groupes sanguins en est un excellent exemple, puisque les allèles dominants A et B coopèrent pour créer le groupe sanguin AB.

Types d'échiquier de Punnett

Notre générateur d'échiquier de Punnett fonctionne pour les allèles autosomiques (chromosomes 1 à 22), mais il peut aussi être utilisé pour d'autres choses.

Prenons l'exemple des maladies liées au chromosome X, c'est-à-dire des maladies qui se transmettent uniquement par la lignée féminine de la famille. Chaque femme possède deux chromosomes X différents hérités de ses parents. Si l'un d'eux est défectueux ou malade, le second, sain, peut prendre sa place. Chaque homme, en revanche, ne possède qu'un seul chromosome X. Ainsi, un seul allèle incorrect peut provoquer des maladies chez les hommes, mais pas chez les femmes.

L'hémophilie est une maladie génétique rare, liée au chromosome X. Nous voulons connaître les chances qu'un homme atteint d'hémophilie donne naissance à un enfant souffrant de cette maladie. Sa partenaire est en bonne santé et n'a aucune trace de la maladie dans sa famille.

  • XD – Chromosome X sain
  • Xd – chromosome X avec le gène de l'hémophilie
  • Y – chromosome Y

♂️\♀️

XD

XD

Xd

XdXD

XdXD

Y

XDY

XDY

Nous pouvons clairement voir que tous les enfants du patient seront en bonne santé. Cependant, toutes ses filles seront porteuses et pourront transmettre la maladie à la génération suivante. Tous ses fils seront totalement exempts de la maladie.

FAQ

Comment utiliser un carré de Punnett ?

  1. Trouvez les génotypes des deux parents. Déterminez s'ils sont homozygotes dominants, récessifs ou hétérozygotes.
  2. Remplissez la première colonne et la première ligne avec les allèles des parents.
  3. Associez chaque allèle d'un parent avec les allèles de l'autre.

Par exemple, si les deux parents sont hétérozygotes, le carré de Punnett se présentera comme suit :

♂️\♀️

A

a

A

AA

Aa

a

Aa

aa

Il y a 75 % de chances d'être porteur de l'allèle dominant.

Comment trouver le génotype et le phénotype à partir d'un échiquier de Punnett ?

  1. Regardez le résultat de l'échiquier de Punnett.
  2. Pour trouver les génotypes possibles, localisez les différentes combinaisons d'allèles – AA, Aa, ou aa. Vous pouvez déterminer le rapport génotypique en comptant le nombre d'occurrences de chaque génotype.
  3. Sur la base des génotypes possibles, vous pouvez évaluer les phénotypes. Par exemple, si l'allèle A est dominant et l'allèle a est récessif :
  • le génotype AA sera exprimé par le phénotype A ;
  • le génotype Aa sera exprimé par le phénotype A ; et
  • le génotype aa sera exprimé par le phénotype a.

Comment savoir si un génotype est hétérozygote ou homozygote ?

Un organisme possédant deux allèles différents sur un locus génétique (un dominant et un récessif – Aa) présente un génotype hétérozygote.

Un génotype homozygote signifie la présence de deux allèles identiques (tous deux normaux ou identiquement mutés – AA ou aa).

Quel est l'objectif d'un échiquier de Punnett ?

En utilisant l'échiquier de Punnett, nous pouvons déterminer la probabilité d'obtenir des génotypes et des phénotypes spécifiques à la suite d'un croisement. Bien qu'il s'agisse d'une bonne méthode pour apprendre les règles mendéliennes de l'hérédité, elle n'est souvent pas applicable à l'étude des êtres humains, car plusieurs gènes déterminent souvent les caractéristiques humaines. Par exemple, plus de dix gènes influencent la couleur des yeux !

Łucja Zaborowska, MD, PhD candidate
You can also use the larger, dihybrid cross Punnett Square Calculator 🏷.

A - Dominant allele

a - Recessive allele
Mother's genotype
AA
Father's genotype
AA
Chance for AA
100
%
Chance for Aa
0
%
Chance for aa
0
%
Punnett Square
♂️\♀️AA
AAAAA
AAAAA
Phenotype and Genotype
ResultGenotypePhenotype
AAAAA
AaAaA
aaaaa
Check out 5 similar genetics calculators 🧬
Allele frequencyDihybrid cross Punnett squareDNA copy number… 2 more
People also viewed…

BMR - Harris-Benedict equation

Harris-Benedict calculator uses one of the three most popular BMR formulas. Knowing your BMR (basal metabolic weight) may help you make important decisions about your diet and lifestyle.

Black Friday

How to get best deals on Black Friday? The struggle is real, let us help you with this Black Friday calculator!

DNA concentration

Use the DNA concentration calculator to find the concentration of the RNA, DNA, or custom oligonucleotide sequence.

Trihybrid cross Punnett square

Trihybrid cross calculator allows you to create a Punnett square for 3 different traits easily.